Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Thierry Grave

PLUS SENSUEL

24 Octobre 2008


C'est pas sorcier, par rapport l'année dernière, la collection sera beaucoup plus sensuelle.
 Fini le temps des volumes interrompus par un "coupez" sec et droit. Ici les lobes se suivent, se lovent et s'appuient l'un sur l'autre.
Le problème c'est que les meules qui servent a tailler les pierres sont des blocs plutôt mastoc et qui se prêtent mal a ces flexions. Enfin, souvent quand l'idée est suffisamment indiquée, l'esprit du spectateur finit le détail de la forme. Ce qu'on aime c'est pas ce qu'on a sous les yeux, c'est l'image que l'on s'en fait.

Je constate aussi que le dialogue a l'interrieurde la pierre se suffit tellement a lui-même que mon corps de bague devient une simple "monture" (Tout ce que je déteste dans le travail de certains, cette façon de séparer pierre et métal dans la conception du bijou). Du coût, je monte mes pierres sur des petites colonnettes, en lévitation au dessus de l'anneau. Comme ça il n'y a pas de fausse unité : le corps reprend la forme et la soutient, c'est tout.

Sur l'image, c'est une bague de la nouvelle collection en cornaline sculptée, argent ,et perle.
Lire la suite

LA VICTOIRE

20 Octobre 2008


Je l'appelle la Victoire de Samothrace, avec ses deux grandes ailes et son allure a la fois lyrique et architecturale.

Le corps de bague reprend simplement la silhouette des lobes de la pierre et celle-ci, la pierre, est montée sur des colonettes, des pilottis. Ainsi elle est bien plus aérienne, encore que très massive.
Ce bijou était restelongtemps fini et non serti pour ne pas avoir a tout démonter en cas de remise a grandeur. En effet le dessertissage de pierres aux formes complexes est beaucoup plus délicat, dangereux. Mais cela desservait tellement le lapis que j'ai finalement préféré faire un anneau réglable et sertir le minéral. La bague est beaucoup plus belle une fois vraiment finie.
A part ça, le travail est maintenant régulier. Dans quelques jours je vais me remettre a tailler des pierres car mon stock de minéraux en forme et polis diminue, diminue...
Lire la suite

retomber sur ses pieds

7 Octobre 2008

En fait, ça valait le coup de laisser passer du temps.
J'ai passe quelques jours a finir d' émeriser le gobelet de Garance "Le Chant du Coq", ca m'a permis de méditer paisiblement sur cette bague et sur ce qui me déplaisait en elle. De temps en temps je la reprenais en main pour chercher a "voir" ou était le passage (je doute toujours qu'il n'y en ai pas. Travaillant par intuition et donc sans repères rationnels, je crois toujours "déraisonnablement" être dans le vrai et simplement ne pas encore avoir trouve par ou continuer mon bijou).
Donc a force de tripoter mes deux éléments, une organisation avec le bord droit de la pierre parallèle au cote droit de l'anneau, la pierre étant placée très a l'extérieur du bijou me semble trouver une certaine logique. Restait le probleme  du plateau sur le corps qui me paraissait le contraire de la sensualité sans avoir les qualités de la froideur intellectuelle : plutôt un espace prépare a recevoir quelque chose et qui ne recevait rien. La aussi une perle a solutionne mon trouble.
 Ce bijou trop silencieux se retrouve avoir un petit discours fait de rondeurs, de coupes et d'une goute de purete juvénile. Bon bein ... Ca ira comme ça.




En bonnus je vous montre le gobelet  fini.
Les pierres sont des grenats et des pierres de lune ( comme le sang et les humeurs, comme tout ce qui nous irrigue). Il y a quatre pierres ( comme les points cardinaux) pour que cette enfant s'oriente bien dans la vie.  Enfin le tout s'élève des cranes qui figurent la poussière d'où l'on vient... Elle aura bien le temps de se rendre compte qu'on y retourne aussi.      

C'est tout pour aujourd'hui.
Lire la suite

C'est pas tous les jours dimanche

2 Octobre 2008

Et voila une journée de travail de gâchée!
La pierre est jolie comme tout, le croquis que j'avais fait ne me déplaisait pas, mais ça n'est pas la peine de finir cette bague. Je vois que ça va être rate.
Le corps fait chevalière du siècle dernier et sa table rappelle la silhouette de la pierre mais en fade.
Je verrai ca demain, mais a priori je pense devoir refair tout autre chose pour cette pierre et tout autre chose avec ce corps de bague
Lire la suite

Se chauffer les mains

2 Octobre 2008





J'ai commande un kilo d'argent qui ne sera pret que demain.
 C'est lui qui me permettra d'entreprendre les belles pieces de la nouvelle collection. Ces jours-ci je me chauffe les mains sur mes reste de metal en montant des pierres que j'ai en stock comme cette belle cornaline sculptee de la collection "Coupez".

La pierre est montee sur pivot ce qui evite un sertissage et la presente dans sa nudite. Pour la stabiliser et ne pas trop faire travailler le pivot, j'ai place deux tubes sur lesquels elle prend appui. Ca donne un cote art deco que j'aime toujours. Du dessus c'est invsible et n'enleve rien de la simplicite nue de l'agate.
En fait je me laisse porter par mes pierres sans mettre en oeuvre de volonte, et le manque de metal bride les ambitions. A partir de demain ca va changer.
Lire la suite