Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Thierry Grave

LA GAZELLE ET LE BELIER

22 Décembre 2008

C'est amusant de prendre des photos pour ce blog. On y acquière une distance toute nouvelle avec ses propres objets.
Ainsi j'ai bien tout de suite vu la proximité de ce bracelet avec une gazelle ( les longues cornes en lyre et pas mal d'autres choses) . Il suffirait d'affiner a peine les pointes pour être réaliste...... et celle de cette bague avec un belier ( il suffirait de trois perles au lieu d'une pour suggerer une toison). Maintenant je me dis que je pourrais bien tenter pour l'année prochaine un bestiaire abstrait qui nous changerait des banalités extraordinairement bien faites  que chacun peut trouver en vitrines ici et la.




Lire la suite

LE BOULOT ... PAS L'ARBRE

16 Décembre 2008

Pas de doute la pièce-unique ça prend du temps. Quand un bijou est fait et vendu, ça ne suffit pas. Il faut encore faire toutes les mises au point, mises a grandeur, mini transformations etc. Impossible d'aller chercher dans un tiroir un autre objet pareil, mais en plus grand, plus petit ou rouge ou bleu ou j'sais pas quoi. Non, la seule solution est de désosser le bijou, de couper dedans, ressouder, remonter la pierre et refaire la finition complète avec polissage et lessivage ....Ouf! ça prend un temps tel, que je ne fais a peu près que cela depuis la fin de l'expo. Alors, bien peu de nouvelles créations a montrer. Heureusement j'en ai en stock, des nouveautés, puisque j'ai passe 2 mois a ne faire que ça, donc :

Voici une bague faite début novembre. Au début mon ID était de représenter un livre ouvert, pose sur le doigt. Il faut dire que je trouve depuis longtemps qu'un livre ouvert a quelque chose de très sexuel. De nombreuses images viennent renforcer cette vision : texte qu'il faut pénétrer pour qu'il prenne vie dans son esprit, pliure centrale des feuillets en forme de fente, support matériel a des vues de l'esprit etc. etc.
Donc pour ma collection l'image me semblait bonne. Mais une fois le petit livre symboliquement figure voila que ça n'était pas super-joli sur la main. La forme rectangulaire et ondulée a la fois  que j'avais imagine délicatement posée sur les doigts, semblait artificiellement tombée la. Il a suffit de 4 sciages et d'un coup de lime pour arranger la chose. En ajoutant une perle, comme très souvent cette année, la forme perdait tout caractère abstrait et devenait franchement sensuelle.
Cette bague est restée seule : pas de bracelet ni rien d'autre pour l'accompagner. Elle est très jolie mais le fait d'être alle puiser dans une image déjà ancienne m'a un peu déplu, sans doute.

N'oubliez pas de recommander mon blog  et de me tenir au courant de VOTRE actualité.
Lire la suite

AH, L'ETABLI

11 Décembre 2008

Voila de nombreux jours que je n'ai rien écrit; Trop de temps passe sur l'établi pour préparer ll'expo. "LEVRES". La taille des pierres m'a pris tellement de temps que je me suis retrouve très en retard pour la création de cette ensemble -travail fébrile, journées lourdes, plus de marges de manoeuvre.
Maintenant que tout redevient normal je vais pouvoir reprendre ces "confidences sur l'établi".














Avec cette bague, j'ai renoue avec une façon de construire le bijou très proche de ce que je voyais faire par Dot ( l'orfèvre qui m'a initie au métier). CAD un bijou centre sur la pierre. La pièce est, par conséquent, classique en diable. Je crois que je me serais empeche de fairecette bague si la forme de la pierre, avec sa fente en contre-taille au centre, ne lui donnait une originalite  et un "discours" d'actualité dans ma démarche. Le fait de travailler par "collections" renouvelées chaque années et en pièces uniques autorise ce genre de facilite en lui redonnant l'authenticité qui lui manquerait sinon. C'est d'ailleurs pour ce bijou que j'ai trouve cette forme de longs godrons en navette qui fait l'entourage. Forme que j'ai par la suite largement exploite dans la collection.

Voici un autre exemple de l'utilisation de ces longs godrons,  ici aussi en entourage, mais aussi, en structure de la pièce. Les petites perles (qui sont une troisième caractéristique formele de la collection) reprennent place sur cette broche-pendentif . L'éclat nacre des perles se marie particulièrement bien avec les reflets mystérieux de la labradorites.
Lire la suite