Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Thierry Grave

ENTRELAS GOTHIQUES

27 Avril 2010 , Rédigé par Thierry Grave

Mon client Daniel est fan de trucs gothiques. Il vient de m'apporter une pierre a monter "dans ce style stp".

Au départ c'est une croix  avec des entrelacs qui rappellent des motifs irlandais.

 

 

P4270038.JPG

Tout d'abord  je lui fais une sorte de bouclier en forme de croix; puis un deuxième élément de même forme qui vient s'emboîter sur le premier et orne d'un motif d'entrelacs que je découpe a la scie.

 

On perce un trou dans les parties a enlever, on y passe la scie, puis on découpe en faisant attention aux trajectoires et a la netteté des angles.

 

 

Les motifs n'ont pas été réalisés en fil, mais découpés a partir d'une plaque pleine. On appelle ça du "repercé".

 

 

 

 

P4270041.JPG

 Voila les deux "boucliers" superposés. Au milieu, l'emplacement réservé a la pierre : une jolie rubellite.

 

 

 

 

En fait ma croix ressemble d'avantage a une rosace. Non?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P4270044.JPG

 Pour donner l'effet de passage dessus/ dessous, il faut dégager un copeau sur le "fil" passant dessous. Attention a ne pas déraper. Pour limiter les risques de pousser trop loin l'échoppe droite , j'ai trace un petit trait transversal sur la ligne d'arrêt, avec un burin tres aigu.

 

Il est bien rare que l'échoppe ne laisse pas des marques qui ressemblent a des petites facettes. Donc il est préférable de reprendre tout cela a la lime aiguille après avoir fini de dégager les copeaux.

 

 

 

 

 

 

P4270045.JPG

A suivre...

Lire la suite

ET BEIN VOILA

22 Avril 2010 , Rédigé par Thierry Grave

Il est fini.

P4210031.JPG

Le clip grave, j'en ai épaulé les bords avec un fil assez épais, en sorte de le rigidifier. Puis je l'ai soude au capuchon en le gardant légèrement décollé a l'aide de trois petits pilotis.

 

Ce travail est suivi d'un très long limage avant polissage.

 

En effet la retreinte laisse, aussi soigneusement que l'on fasse les choses, des irrégularités de surface que seul le limage parvient a lisser. De plus, chaque soudure et chaque "recuit" de mise en forme oxyde le métal, et toute la surface doit être limée pour en ôter la couche superficielle.

 

Après ce travail, il faut retoucher la gravure , car certaines parties, qui ont du être limées, sont maintenant  lisses...

Pour finir, une patine noire vient assombrir les fonds hachures.

 

P4210032.JPG

Voila le stylo fini, cote clip.

P4210033.JPG

Et le voila cote "silhouette générale"... Avec son noeud en 8 sur la bague de fermeture.

Lire la suite

LA VOIE LACTEE

20 Avril 2010 , Rédigé par Thierry Grave

P4200030.JPGMon client, Vivien, m'a demande de lui graver des étoiles sur le clip du stylo. Je les ai attachées les unes aux autres. Sans y ressembler le moins du monde, ça me fait néanmoins penser a la voie lactée.

 

Lire la suite

Salon du bibliophile

15 Avril 2010 , Rédigé par Thierry Grave

A partir de cet après-midi et pendant tout le week-end, je participe au Salon du bibliophile, au Grand Palais. J'aurai des sculptures de présentées sur le stand du Magazine du Bibliophile.

Il y a de véritables merveilles a découvrir et on est sidéré d'apprendre que de tels livres sont dans le domaine prive et tout simplement... a vendre. 

 Pour les amateurs de livres anciens, de dessin et d'estampes.

Salon International
du Livre Ancien
au Grand Palais
à Paris


Du 16 au 18 avril 2010
De 11h à 20h. Entrée : 8 €
Vernissage uniquement sur invitation le 15 avril

Organisé par le Syndicat national
de la Librairie Ancienne et Moderne

SLAM, 4 rue Gît-le-Coeur 75006 PARIS
T.  33 (0)1 4329 46 38  33 (0)1 4329 46 38
F. 33 (0)1 4325 4163
slam-livre@wanadoo.fr
www.votrelibraire.fr

 Voir le film du salon


En 2010
Exposition de la Bibliothèque interuniversitaire de médecine




Avec le patronage de la Commission nationale française pour l'UNESCO
Lire la suite

ERGOTS ET BAGUE

8 Avril 2010 , Rédigé par Thierry Grave

Pour que le capuchon s'enclenche et se verrouille sur le corps, il faut le doter de petits ergots qui viendront coulisser dans les glissières de la bague, faisant une fermeture a baïonnette.

 Comme je n'ai pas de fil a la dimension, j'en fabrique en laminant puis en étirant un fil de gros diamètre.

                                                                                                              

P4080023.JPG

P4080022.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A gauche le laminoir qu'il ne faut pas toucher car sinon on me le dérègle et a droite la filière a étirer. Le fil est fermement tenu dans une pince et on l'étire a travers des trous de diamètres de plus en plus fins. Le fil de départ fait 5mm de diamètre et, en sortie de filière, pour ce travail, il fait 1mm.

 

P4080025.JPG

 

Ici on voit deux, et même trois, des ergots soudes a l'intérieur du capuchon. Évidemment tout cela doit être convenablement ajuste : 1 ergot tous les 1/4 de tour et tous a la même distance du bord. Sinon l'enclenchement ne se fait pas avec les glissières du corps. Cette bague est la partie mécanique la plus précise du travail. Elle est de première importance puisqu'elle fixe le bloc avant du stylo au corps, mais aussi le corps au capuchon. Elle est "l'alliance du tout". A chaque fois, en faisant cette piece, j'ai l'impression que l'esprit chamanique d'un Horloger Suisse vient m'habiter .

 

P4080027.JPG

Pour être sur que l'air pénètre le moins possible a l'intérieur du capuchon (il ne faut pas que l'encre sèche quand on utilise pas le stylo), j'ajoute, le plus souvent une bague de recouvrement. Elle va masquer le joint entre corps et capuchon. Sur celle-ci, une encoche qui recevra le bout du clip d'attache en poche. Vous verrez....

Lire la suite

LE CORPS, LA BAGUE ET LA TETE

7 Avril 2010 , Rédigé par Thierry Grave

Aujourd'hui, soudure de la bague sur le corps fabrique hier.

 

P4070017.JPGIl faut faire attention a la souder bien dans l'axe, en sorte que le bloc-avant du stylo soit dans le prolongement du corps.

 

A l'arrière plan la plaque qui servira a faire le capuchon. La ligne que l'on voit le long du bord droit de la plaque correspond aux 3mm que j'ai ajoute a la bonne mesure pour que le cylindre soit trop grand (mystère, mystère...).

 

Après avoir soude la bague au corps, celui-ci s'est retrouve recuit (rendu malléable par le passage au rouge). j'en ai profite pour le remarteler a plat en sorte de régulariser la surface.

 

 

 

 

 

P4070019.JPG

La plaque qui fera le capuchon a été roulée puis retreinte sur 1/3 de sa longueur pour s'ajuster a la bague.

 

Elle commence ainsi a prendre la forme d'un cône qui prolonge celui du corps (il est important que la tête et le corps  soient en accord. Non?).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P4070021.JPG

Les 2/3 du capuchon qui n'avaient pas encore été travailles ont été martelés en sorte d'amincir le métal (au lieu de le retreindre). Ce qui a été perdu en épaisseur a été gagne en longueur, et le diamètre du capuchon a donc augmente.

ll est devenu entièrement conique ( 1/3 par diminution et 2/3 par augmentation). J'espère que vous me suivez.

 

Si j'avais tout fait par amincissement, le bout du capuchon se serait retrouve très mince et donc fragile.Si j'avais tout fait par retreinte, le capuchon se serait retrouve plus épais que le corps a l'endroit de leur ajustement. (le mystère est élucidé).

 

Le capuchon, la tête, est toujours vide (pas bien pleine) mais  revanche elle est bien faite!

 

L'orfèvrerie n'étant pas une science exacte, je vais sûrement garder les fluctuations dela ligne générale du cône. C'est aussi dynamique et plus sensuel, ça appellera le contact de la main.

 

 

 

 

 

Lire la suite

FACONNER LE CORPS...

6 Avril 2010 , Rédigé par Thierry Grave

..du stylo est exigeant, mais apporte d'énormes satisfactions:

 

Prenez une plaque d'argent ordinaire, et  donnez la a votre body-bilder favori.

 

P4060009.JPGElle doit être rectangulaire et propre. Sur celle-ci, on voit même des traces de l'acide de décapage (vitriol + eau) qui la zèbrent.

 Et oui, quand on élimine les graisses quelques vergetures peuvent apparaître. Pas de panique, celles-ci  disparaîtront au fur et a mesure de la mise en forme.

 

Comme elle est plate comme la main, nous allons tout d'abord la rouler pour en faire un cylindre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P4060010.JPG

Elle est bien roulée! Elle a déjà pris du corps.

 

 Un cordon de soudure pour être sur de garder les acquis et voici notre futur corps de rêve prêt a être "sculpte".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                    

 

                                                                                                     P4060011

La mise en forme se fait en frappant le corps avec un marteau a retreindre en buis, tout en le tournant dans les doigts, ce qui produit un effet de vis.

 Il y a quatre filets successifs et parallèles.

 

 Après avoir fait cette première retreinte, il faut régulariser la surface avec un marteau a pane plane. Chaque passe de retreinte fait diminuer le diamètre de 1/2 mm. 

 

"Il faut souffrir pour être belle" se dit la plaque d'argent... et en plus il faut être endurante, car cela prend du temps.

 

 

 

 

 

 

                                                                                                      P4060014.JPG  

 

En déplaçant le long du corps le point de départ de chaque retreinte, on obtient une forme de "cuisse d'elfe" du meilleur effet.

Le corps ne s'est pas allonge.

- Ou donc est passe la matière en trop après diminution du diamètre, vous demandez-vous?

- Dans l'épaisseur!

La plaque est maintenant plus épaisse dans sa partie la plus étroite... Paradoxe magique de la retreinte.

Ce petit corps n'est pas seulement affine et modelé, il a aussi gagne en "densité"!

 

 

 

 

P4060015.JPG

Entre chaque passe de retreinte, il faut recuire la matiere.

 

 Et oui, pour bien travailler il faut un échauffement. Sans quoi on est sur d'aller au "claquage".

 

Se modeler un corps de rêve c'est super mais  exigeant, car du corps il faut tirer le maximum, sans dépasser la limite.

 

 

 

 

 

La suite de la mise en forme demain, avec la soudure du corps a la bague... Passage du physique au sentimental en quelque sorte .

 

 

Si ce blog vous amuse et vous interesse, recommandez le a vos amis! 

Lire la suite

SORTIE DU MAGMA

3 Avril 2010 , Rédigé par Thierry Grave

Pour finir la sculpture et a la fois la socler, j'ai fait surgir la main du magma : Elle LA sauve du Chaos...

P4030008.JPG

Ca n'est plus tout a fait l'image de King-Kong qui LA tient au creux de sa main, maintenant (c'est le cas de le dire), c'est une main salutaire qui sauve des flots?!

 

D'autre part, je viens de commencer le stylo de Vivian.

P4030006.JPG

 

 

 

 

Tout d'abord mon copain prothésiste m'a fait un pas de vis sur mesure pour la vis du bloc avant du stylo. Il fait tomber goutte a goutte de la cire sur le pas de vis du bloc avant de stylo, puis dévisse cet écrou de cire et le fond en argent, par la technique de la cire perdue.

Autour de ce pas de vis j'ai glisse une bague dans laquelle j'avais, au préalable, découpé des glissières pour baïonnettes.

 

 

 

 

 

 

 

 

P4030007.JPG

 

 

De ce point de vue, on voit bien les deux bagues concentriques : la bague avec le pas de vis, et celle avec les glissières.

Pour l'instant c'est assez technique, la partie artistique va suivre. Mais de toutes manières la technique est partout, jusqu'au coeur de la poésie...

Lire la suite

GOTHIQUE

1 Avril 2010 , Rédigé par Thierry Grave

Elle est finie. "Moi King-Kong" est fini, enfin pour ce qui est du modelage original, car il va falloir maintenant passer a la suite du travail et tout ne va pas être facile. Le travail de moulage et de fonderie ne devrait pas poser trop de problèmes, en tout cas beaucoup moins que "Mage, Image". Mais en revanche la sculpture en marbre de la main, sur mesure pour le petit bronze, ça sera franchement difficile et délicat.

 

P4010004.JPG

Le bras m'a repris plusieurs jours mais cette fois-ci je pense qu'il est OK. Le triceps est bien rond, les doigts naturellement a demi plies, l'épaule semble normale...

P4010005.JPG

Tout a été repris finement, les yeux, la bouche, les joues, le cou,les tétons, les doigts des mains, les cheveux (mèche a mèche), et, finalement, j'ai rallongé les ongles de King-Kong qui, maintenant, a une main de jeune Gothique... La postérité ne saura pas qu'il etais anxieux

Lire la suite