Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Thierry Grave

LA BAGUE FLAMME FINIE

30 Juin 2011 , Rédigé par Thierry Grave

P6300017.JPG

La bague se coule sur trois doigts. Il va me falloir trouver une cliente un peu exceptionnelle pour porter ce bijou.

Une fois la plaque sculptée (voir l'article précèdent) je l'ai ondulée a l'aide d'un maillet de bois pour ne pas marquer la sculptures du motif.

J'étais sur de trouver quelque part dans mes boites une pierre en baguette; en effet un oeil de faucon n'attendait  que mon envie de le monter (chauffe Marcel). C'est chose faite et voici une étoile filante qui s'enflamme dans l'atmosphère...     

 

 

P6300018.JPG

 

 

Sous cet angle, on voit mieux le dessous qui ondule sur les doigts.

Lire la suite

DE LA BONNE GESTION DES DECHETS

30 Juin 2011 , Rédigé par Thierry Grave

Une fois lance dans la sculpture de l'argent au burin et a l'échoppe, je ne m'arrête plus.

Sur une plaque découpée a une silhouette qui me plais, je soude des chutes d'argent récupérées dans mon tablier a déchets - c'est vrai ça, c'est le même travail qui découpe la pièce et qui fait la chute; pourquoi mépriser les chutes? -  Ainsi se créent les volumes généraux que je n'aurai plus qu'a sculpter a l'échoppe pour les modeler.

P6280013.JPG

Pour que la plaque ne risque pas de déraper entre les doigts lors de la sculpture, je la scelle dans un ciment de ciseleur; ainsi fixée a une pièce de bois, je l'ai bien en main et il devient possible de pousser bien fort sur le burin pour dégager les copeaux.

P6290016.JPG

Voila la plaque une fois brute de taille. L'échoppe fait des petits escaliers a chaque changement de trajectoire des galbes. Pour avoir un beau fini, tout en longues arabesques et en enchevêtrements coules, il faut reprendre les courbes au rifloir (lime courbée). Le  polissage se fait au brunissoir pour ne pas ramollir les formes; le touret a polir ne servira qu'a aviver a la brosse et a polir les autres parties du bijou.

Lire la suite

A NOUVEAU SCULPTER DIRECTEMENT L'ARGENT

25 Juin 2011 , Rédigé par Thierry Grave

Pour cette bague, j'ai a nouveau - comme pour mon dernier stylo-, pris les échoppes et sculpte le métal copeaux par copeaux.

P6210005.JPG

La plaque est bien scellée dans du ciment de ciseleur. A l'arrière plan, on voit les burins et échoppes qui servent  a tailler  dans le métal; on voit aussi la topaze bleue que mon client m'a fournie.

P6230006.JPG

La plaque, une fois sculptée, a été emboutie pour la galber; puis assemblée avec le serti et l'anneau dans cet élégant  volume .

P6240007.JPG

Voila le bijou fini.

Notez que la pierre prend place entre les doigts. en effet la culasse (le dessous de pierre) étant très profonde la pierre prendrait beaucoup de hauteur si elle se plaçait sur le doigt. La, logée au creux des doigts, elle s'intègre bien mieux a la main.

Lire la suite

IL SE L'EST FAITE CHIPER

16 Juin 2011 , Rédigé par Thierry Grave

Donc je lui ai refait un anneau de la même famille que son précédent (cf article titre : "Pour un grand homme").

 

P6160001

C'est toujours aussi amusant a faire : on dessine, on reperce et on soude. Le dessin peut suivre la fantaisie du moment, c'est vraiment plaisant.

Lire la suite

LE BEAU GALET

14 Juin 2011 , Rédigé par Thierry Grave

Voila le galet fini. Ça sera un sautoir ;-)

P6140022.JPG

La transversale indiquée par les motifs dans le jaspe et leur prolongation en lapis ne fonctionne pas mal.

C'est un bijou très sobre, mais assez difficile a réaliser. Ouf, c'est fait!

Lire la suite

BRUNISSAGE, AVIVAGE, ET HOP!

10 Juin 2011 , Rédigé par Thierry Grave

...C'est fini.

P6100019.JPG

C'était la première fois que je faisais un polissage au brunissoir.

C'est long.

C'est même très long. Il faut -pour ceux qui ne savent pas -  frotter toute les surfaces avec un outil oblong en acier poli, en sorte d'écraser tous les micro reliefs et , ainsi, obtenir une surface lisse, donc polie. L'avantage est que cette opération durcit la surface et la rend plus résistante a l'oxydation. Mais cela triple au moins le temps de finition...

P6100015.JPG

Je ne crois pas que je serai aller chercher ce genre de formes si ma cliente ne m'avait pas demande des motifs "végétaux mais pas trop figuratifs". Maintenant que l'objet est fini, je pourrais lui dire merci car pour cette réalisation, j'ai mis en oeuvre une technique que je ne pratique presque jamais : la sculpture directe a l'échoppe. Sans me montrer méprisant a l'égard ces sculpteurs de cire, il faut bien avouer que la satisfaction finale est 100 fois supérieure!

P6100017.JPG

Il ne reste plus qu'a attendre un prochain client car, a part deux très belles pièces, il faut bien avouer que le climat est "morose".

Lire la suite

FABRICATION PRESQUE ACHEVEE

8 Juin 2011 , Rédigé par Thierry Grave

J'ai repris en main le stylo pour le finir; après que ma cliente mai donné le OK sur a silhouette et la bague. La suite du travail consiste a faire le clip qui servira a tenir le stylo dans la poche.

Hésitant entre une fabrication de ce clip a la cire perdue ou par la sculpture directe en métal, j'opte pour la sculpture a l'échoppe. Je préfère de loin le travail directe au du travail au deuxième degré..

 

P6030008Voici la première ébauche de ce clip. Il s'agit d'une plaque d'argent découpée a la silhouette générale.

 

Cette plaque est emboutie dans un de, puis partiellement redressée pour avoir un joli galbe.

 

Enfin la plaque est scellée dans du ciment de ciseleur et la sculpture peut commencer.

Ici, avec un burin, je dégage les principaux volumes en enlevant un épais copeau d'argent.

 

 

 

 

 

 

 

 

P6030011.JPGPuis chaque volume est sculpté a l'échoppe plate en enlevant des copeaux plus ou moins important. Il faut tacher de garder une bonne souplesse du geste et... de ne pas déraper!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P6070012.JPG

Maintenant que le clip est tout sculpté, il me faut reprendre la bague beaucoup plus profondément car ce qui semblait pas mal initialement apparaît, comparativement au clip, bien superficiel.

Bientôt fini.

Lire la suite