Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Thierry Grave

retomber sur ses pieds

7 Octobre 2008

En fait, ça valait le coup de laisser passer du temps.
J'ai passe quelques jours a finir d' émeriser le gobelet de Garance "Le Chant du Coq", ca m'a permis de méditer paisiblement sur cette bague et sur ce qui me déplaisait en elle. De temps en temps je la reprenais en main pour chercher a "voir" ou était le passage (je doute toujours qu'il n'y en ai pas. Travaillant par intuition et donc sans repères rationnels, je crois toujours "déraisonnablement" être dans le vrai et simplement ne pas encore avoir trouve par ou continuer mon bijou).
Donc a force de tripoter mes deux éléments, une organisation avec le bord droit de la pierre parallèle au cote droit de l'anneau, la pierre étant placée très a l'extérieur du bijou me semble trouver une certaine logique. Restait le probleme  du plateau sur le corps qui me paraissait le contraire de la sensualité sans avoir les qualités de la froideur intellectuelle : plutôt un espace prépare a recevoir quelque chose et qui ne recevait rien. La aussi une perle a solutionne mon trouble.
 Ce bijou trop silencieux se retrouve avoir un petit discours fait de rondeurs, de coupes et d'une goute de purete juvénile. Bon bein ... Ca ira comme ça.




En bonnus je vous montre le gobelet  fini.
Les pierres sont des grenats et des pierres de lune ( comme le sang et les humeurs, comme tout ce qui nous irrigue). Il y a quatre pierres ( comme les points cardinaux) pour que cette enfant s'oriente bien dans la vie.  Enfin le tout s'élève des cranes qui figurent la poussière d'où l'on vient... Elle aura bien le temps de se rendre compte qu'on y retourne aussi.      

C'est tout pour aujourd'hui.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article