Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Thierry Grave

CE QU'IL RESTE A FAIRE

14 Juillet 2010 , Rédigé par Thierry Grave

Voici la femme de "King Kong" (rebaptise "Orgueil" et sculpte en fevrier/mars) telle qu'elle est revenue brute de fonderie, puis après une demi journée de ciselage, ébarbage et amerrissage.

 

P7140086.JPG

 Les gros fils que l'on voit un peu partout sont des "jets de fontes", c'est a dire les chenaux par lesquels le bronze liquide a été canalise jusqu'à la figurine. Le bronze refroidi, ils apparaissent comme de tiges de métal plein.

 

Les trous sont les orifices par lesquels la masselotte interieure a pu être coulée dans la cire, avant fonte. Les plus petits d'entre eux correspondent aux clous qui transperçaient la statuette pour tenir la masselotte en suspend sans qu'elle ne tombe dans le volume laisse vide une fois la cire écoulée et avant que le bronze ne vienne prendre sa place.

 

Les bronzes sont, en effet, creux pour plus de légèreté et surtout pour avoir des taux de rétraction, en refroidissant, equivalants pour toutes les parties de la sculpture.

 

 

P7140088.JPG

 

 

Une fois la Grande Main  (de King Kong) coulée et retouchée, elle aussi, il restera a reboucher les trous a la brasure de laiton, puis a souder les deux pièces ensembles.

 

Comme vous pouvez le voir, la main de la statuette a casse (fissure dans le métal). Il va falloir la ressouder en même temps que l'on bouchera les trous.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Cléo 15/07/2010 12:47


L'esprit de "s'ame aux traces" qui s'est immiscé là ? (pour la main) :-)))


Thierry Grave 16/07/2010 19:13