Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Thierry Grave

Articles récents

LA GAZELLE ET LE BELIER

22 Décembre 2008

C'est amusant de prendre des photos pour ce blog. On y acquière une distance toute nouvelle avec ses propres objets.
Ainsi j'ai bien tout de suite vu la proximité de ce bracelet avec une gazelle ( les longues cornes en lyre et pas mal d'autres choses) . Il suffirait d'affiner a peine les pointes pour être réaliste...... et celle de cette bague avec un belier ( il suffirait de trois perles au lieu d'une pour suggerer une toison). Maintenant je me dis que je pourrais bien tenter pour l'année prochaine un bestiaire abstrait qui nous changerait des banalités extraordinairement bien faites  que chacun peut trouver en vitrines ici et la.




Lire la suite

LE BOULOT ... PAS L'ARBRE

16 Décembre 2008

Pas de doute la pièce-unique ça prend du temps. Quand un bijou est fait et vendu, ça ne suffit pas. Il faut encore faire toutes les mises au point, mises a grandeur, mini transformations etc. Impossible d'aller chercher dans un tiroir un autre objet pareil, mais en plus grand, plus petit ou rouge ou bleu ou j'sais pas quoi. Non, la seule solution est de désosser le bijou, de couper dedans, ressouder, remonter la pierre et refaire la finition complète avec polissage et lessivage ....Ouf! ça prend un temps tel, que je ne fais a peu près que cela depuis la fin de l'expo. Alors, bien peu de nouvelles créations a montrer. Heureusement j'en ai en stock, des nouveautés, puisque j'ai passe 2 mois a ne faire que ça, donc :

Voici une bague faite début novembre. Au début mon ID était de représenter un livre ouvert, pose sur le doigt. Il faut dire que je trouve depuis longtemps qu'un livre ouvert a quelque chose de très sexuel. De nombreuses images viennent renforcer cette vision : texte qu'il faut pénétrer pour qu'il prenne vie dans son esprit, pliure centrale des feuillets en forme de fente, support matériel a des vues de l'esprit etc. etc.
Donc pour ma collection l'image me semblait bonne. Mais une fois le petit livre symboliquement figure voila que ça n'était pas super-joli sur la main. La forme rectangulaire et ondulée a la fois  que j'avais imagine délicatement posée sur les doigts, semblait artificiellement tombée la. Il a suffit de 4 sciages et d'un coup de lime pour arranger la chose. En ajoutant une perle, comme très souvent cette année, la forme perdait tout caractère abstrait et devenait franchement sensuelle.
Cette bague est restée seule : pas de bracelet ni rien d'autre pour l'accompagner. Elle est très jolie mais le fait d'être alle puiser dans une image déjà ancienne m'a un peu déplu, sans doute.

N'oubliez pas de recommander mon blog  et de me tenir au courant de VOTRE actualité.
Lire la suite

AH, L'ETABLI

11 Décembre 2008

Voila de nombreux jours que je n'ai rien écrit; Trop de temps passe sur l'établi pour préparer ll'expo. "LEVRES". La taille des pierres m'a pris tellement de temps que je me suis retrouve très en retard pour la création de cette ensemble -travail fébrile, journées lourdes, plus de marges de manoeuvre.
Maintenant que tout redevient normal je vais pouvoir reprendre ces "confidences sur l'établi".














Avec cette bague, j'ai renoue avec une façon de construire le bijou très proche de ce que je voyais faire par Dot ( l'orfèvre qui m'a initie au métier). CAD un bijou centre sur la pierre. La pièce est, par conséquent, classique en diable. Je crois que je me serais empeche de fairecette bague si la forme de la pierre, avec sa fente en contre-taille au centre, ne lui donnait une originalite  et un "discours" d'actualité dans ma démarche. Le fait de travailler par "collections" renouvelées chaque années et en pièces uniques autorise ce genre de facilite en lui redonnant l'authenticité qui lui manquerait sinon. C'est d'ailleurs pour ce bijou que j'ai trouve cette forme de longs godrons en navette qui fait l'entourage. Forme que j'ai par la suite largement exploite dans la collection.

Voici un autre exemple de l'utilisation de ces longs godrons,  ici aussi en entourage, mais aussi, en structure de la pièce. Les petites perles (qui sont une troisième caractéristique formele de la collection) reprennent place sur cette broche-pendentif . L'éclat nacre des perles se marie particulièrement bien avec les reflets mystérieux de la labradorites.
Lire la suite

20 ans

23 Novembre 2008

Voila un bijou de la nouvelle collection pour vous donner envie. celui-la est sorti tout naturellement : une esquisse a mi-parcourt pour trouver comment faire la bélière et c'est tout. Le reste est apparu directement de la scie et du marteau.

La petite pierre, qui fait bélière, est un cristal de roche. La grande est une Labradorite. Pour moi c'est la pierre du mystère et quand j'en prends une en main, le plus souvent, je suis presque impatient de voir ce qui me sortira des mains. En revanche, contrairement a ce qui se passe avec le cristal, qui me donne envie de travailler, avec la Labra, il faut que je sente que quelque chose veut se faire. Alors il reste a se laisser guider par "l'Evidence". Les perles sont un signe d'eau et de purete qui, avec le cristal font le contrepoint de la labradorite qui, elle, me fait penser a l'eau des marecages, riche et silencieuse.

Tous les jours qui ont suivi, c'est ce bijou qui a donne naissance a mes productions. Je vous espère nombreux a venir les découvrir vendredi et les jours suivants.

Lire la suite

SON BIJOU

16 Novembre 2008


En fait ça a été assez pénible de faire ce bijou. Le dessin venait très naturellement, comme souvent pour ce genre d'oeuvre (on est très imprégné de son sujet). Mais en revanche, je n'arrêtais pas de faire des bêtises techniques. Comme si je n'osais pas faire ce que je faisais. Peut-être d'en avoir parle sur ce blog me faisait-il un peu honte?
En fin de compte je le trouve très bien.:Riche de plein de choses et tout a la fois très sobre.Mon copain de lycee s'appelait Thierry Bis.
Ce soir les Ateliers Portes Ouvertes du quartier finissent  et a partir de lundi c'est la dernière ligne droite avant l'exposition de la nouvelle collection. Je ne vais peut-être pas beaucoup écrire ces jours la. Trop de travail sur l'établi.
Invitez quand-même vos amis a découvrir ce blog.
Amitié
Lire la suite

LE PETIT POUCET

10 Novembre 2008


La création de la nouvelle collection commence avec la taille des pierres correspondant aux dessins préalablement faits. Mais aussi a l'improvisation. Le sciage a la circulaire diamantée est un support pour l'imagination comme tout autre outil. L'observation de ce que le sciage précèdent a révélé du minéral et sa mise en valeur sont un moment important. Comme pour l'éducation d'un enfant, les tout premiers choix sont irréversibles.
Quand je patauge dans mes cailloux éclaboussé d'huile de taille et d'eau je me demande toujours combien j'aurai semé de petits cailloux au fil du temps ... comme les petits oiseaux les miettes de pain, mes clients les ont emporte et disperses dans le monde. De toute façon mon idée n'est pas de remonter le temps un jour.
 
Voici les mêmes pierres après 10 jours de travail. c'est la nouvelle collection. JE fais tt de suite quelques assemblages qui me semblent évident. Mais il n'est absolument pas sur que ces assemblages de couleurs et de formes soient ceux que je ferai en definitive. En revanche c'est avec CES pierres que sera créée la collection LEVRES.
C'et tout autre chose, mais aujourd'hui j'apprend le DC d'un ami d'enfance. Je vais faire aujourd'hui SON bijou.
Lire la suite

PLUS SENSUEL

24 Octobre 2008


C'est pas sorcier, par rapport l'année dernière, la collection sera beaucoup plus sensuelle.
 Fini le temps des volumes interrompus par un "coupez" sec et droit. Ici les lobes se suivent, se lovent et s'appuient l'un sur l'autre.
Le problème c'est que les meules qui servent a tailler les pierres sont des blocs plutôt mastoc et qui se prêtent mal a ces flexions. Enfin, souvent quand l'idée est suffisamment indiquée, l'esprit du spectateur finit le détail de la forme. Ce qu'on aime c'est pas ce qu'on a sous les yeux, c'est l'image que l'on s'en fait.

Je constate aussi que le dialogue a l'interrieurde la pierre se suffit tellement a lui-même que mon corps de bague devient une simple "monture" (Tout ce que je déteste dans le travail de certains, cette façon de séparer pierre et métal dans la conception du bijou). Du coût, je monte mes pierres sur des petites colonnettes, en lévitation au dessus de l'anneau. Comme ça il n'y a pas de fausse unité : le corps reprend la forme et la soutient, c'est tout.

Sur l'image, c'est une bague de la nouvelle collection en cornaline sculptée, argent ,et perle.
Lire la suite

LA VICTOIRE

20 Octobre 2008


Je l'appelle la Victoire de Samothrace, avec ses deux grandes ailes et son allure a la fois lyrique et architecturale.

Le corps de bague reprend simplement la silhouette des lobes de la pierre et celle-ci, la pierre, est montée sur des colonettes, des pilottis. Ainsi elle est bien plus aérienne, encore que très massive.
Ce bijou était restelongtemps fini et non serti pour ne pas avoir a tout démonter en cas de remise a grandeur. En effet le dessertissage de pierres aux formes complexes est beaucoup plus délicat, dangereux. Mais cela desservait tellement le lapis que j'ai finalement préféré faire un anneau réglable et sertir le minéral. La bague est beaucoup plus belle une fois vraiment finie.
A part ça, le travail est maintenant régulier. Dans quelques jours je vais me remettre a tailler des pierres car mon stock de minéraux en forme et polis diminue, diminue...
Lire la suite

retomber sur ses pieds

7 Octobre 2008

En fait, ça valait le coup de laisser passer du temps.
J'ai passe quelques jours a finir d' émeriser le gobelet de Garance "Le Chant du Coq", ca m'a permis de méditer paisiblement sur cette bague et sur ce qui me déplaisait en elle. De temps en temps je la reprenais en main pour chercher a "voir" ou était le passage (je doute toujours qu'il n'y en ai pas. Travaillant par intuition et donc sans repères rationnels, je crois toujours "déraisonnablement" être dans le vrai et simplement ne pas encore avoir trouve par ou continuer mon bijou).
Donc a force de tripoter mes deux éléments, une organisation avec le bord droit de la pierre parallèle au cote droit de l'anneau, la pierre étant placée très a l'extérieur du bijou me semble trouver une certaine logique. Restait le probleme  du plateau sur le corps qui me paraissait le contraire de la sensualité sans avoir les qualités de la froideur intellectuelle : plutôt un espace prépare a recevoir quelque chose et qui ne recevait rien. La aussi une perle a solutionne mon trouble.
 Ce bijou trop silencieux se retrouve avoir un petit discours fait de rondeurs, de coupes et d'une goute de purete juvénile. Bon bein ... Ca ira comme ça.




En bonnus je vous montre le gobelet  fini.
Les pierres sont des grenats et des pierres de lune ( comme le sang et les humeurs, comme tout ce qui nous irrigue). Il y a quatre pierres ( comme les points cardinaux) pour que cette enfant s'oriente bien dans la vie.  Enfin le tout s'élève des cranes qui figurent la poussière d'où l'on vient... Elle aura bien le temps de se rendre compte qu'on y retourne aussi.      

C'est tout pour aujourd'hui.
Lire la suite

C'est pas tous les jours dimanche

2 Octobre 2008

Et voila une journée de travail de gâchée!
La pierre est jolie comme tout, le croquis que j'avais fait ne me déplaisait pas, mais ça n'est pas la peine de finir cette bague. Je vois que ça va être rate.
Le corps fait chevalière du siècle dernier et sa table rappelle la silhouette de la pierre mais en fade.
Je verrai ca demain, mais a priori je pense devoir refair tout autre chose pour cette pierre et tout autre chose avec ce corps de bague
Lire la suite
<< < 10 20 30 40 50 60 70 71 72 > >>